FAQ

  • La chirurgie plastique est un terme général comprenant la chirurgie reconstructive et la chirurgie esthétique. La chirurgie reconstructive concerne toute intervention chirurgicale pour laquelle il y a une indication médicale qui donne droit à une intervention financière de la mutuelle. La chirurgie esthétique vise principalement à modifier l’apparence corporelle à des fins esthétiques et ne donne pas droit à une intervention financière de la mutuelle.

     

  • La durée de convalescence après une intervention varie entre 8 et 14 jours selon le type d’intervention.

     

  • Vous pouvez reprendre les activités sportives intensives un mois après l’intervention.

     

  • Toute intervention pour laquelle il existe un numéro de nomenclature, c-à-d toute intervention pour laquelle il y a une indication médicale.

     

  • L’assurance hospitalisation intervient uniquement dans les frais des interventions reconstructives, c-à-d dans les frais des interventions pour lesquelles il existe un numéro de nomenclature. Pour ces types d’interventions la mutuelle intervient également et, par conséquence, l’intervention sera considérée comme non-esthétique et fera l’objet d’un remboursement partiel ou total des frais de l’opération.

     

  • Un congé de maladie est accordé au patient uniquement pour les interventions reconstructives.

     

  • ll est possible d'associer plusieures interventions dans le même temps opératoire en particulier lorsque les interventions se situent dans la même règion anatomique. Il faut veiller à ne pas allonger la durée opératoire de façon trop importante.

     

  • Toutes les interventions chirurgicales entraînent des cicatrices. L’utilisation d’une bonne crème cicatrisante réduira au minimum les cicatrices. Les cicatrices peuvent être très bien placés et par conséquent très discrètes, même invisibles.

     

  • Deux à trois semaines.

     

  • Il n’y a pas d’âge minimum pour subir une intervention reconstructive. Pour un acte de chirurgie esthétique chez un mineur, l'autorisation écrite des 2 parents est obligatoire.

     

  • Avant de quitter la clinique, vous recevrez le numéro de portable de votre chirurgien, de sorte que vous puissiez l’atteindre 24 heures sur 24 en cas de problèmes.

     

  • Il faut être à jeun (sans boire, ni manger) durant les 6 heures précédant l’intervention. Il ne faut rien apporter

  • Toutes les plaies sont en principe fermées en profondeur avec des fils résorbables et la peau est fermée avec de la colle médicale, ce qui vous permet de prendre une douche dès le lendemain.

     

  • Ceci dépend du type d’intervention chirurgicale et du type de travail que le patient effectue.

     

  • Il est fortement conseillé d’arrêter de fumer 2 semaines avant l’intervention et de continuer l’arrêt du tabac 2 semaines après. La nicotine entraîne des spasmes des petits vaisseaux sanguins, ce qui diminue l’apport sanguin aux plaies et peut ainsi ralentir la guérison.

     

  • Vous ne pouvez pas conduire pendant 24 heures après une intervention sous anesthésie générale ou sous sédation. Si l’intervention a été effectuée sous anesthésie locale vous pourrez conduire.

     

  • Pour une intervention sous sédation ou sous anesthésie générale il faut être à jeun au moins 6 heures avant l’intervention. En cas d’anesthésie locale il ne faut pas être à jeun.

     

  • Il faut prévenir le chirurgien qui vous examinera lui-même ou vous renverra chez votre généraliste pour un traitement adéquat.

     

  • Nous utilisons le plus souvent les implants mammaires en silicone. On distingue principalement les prothèses rondes à profil modéré, les prothèses rondes à profil haut et les prothèses anatomiques (en goutte d’eau).

     

  • Notre fournisseur donne une garantie de 10 ans sur les implants, mais souvent les implants mammaires peuvent être gardés à vie.

     

  • Une  augmentation mammaire dure environ 1 heure, un lifting des seins et une réduction mammaire durent 2 heures et demi.

     

  • Il n’y a pas de risques spécifiques. La chirurgie des seins présente les mêmes risques de complications que n’importe quelle autre intervention chirurgicale. Un saignement post-opératoire peut survenir dans l’heure suivant l’intervention nécessitant un geste chirurgical.  Des complications tardives peuvent également survenir, telles que la formation d’une capsule autour d’un implant (réaction naturelle de l’organisme face à un corps étranger) ou la diminution ou la perte de la sensibilité au niveau des mamelons.

     

  • Une augmentation mammaire laisse une toute fine cicatrice dans le pli mammaire ou sur le bord du mamelon. L’emploi d’une bonne crème cicatrisante deux fois par jour pendant les deux mois qui suivent l’opération permet de mimimaliser les cicatrices.

     

  • En fait, il n’y a pas de différence entre les 2 termes. La liposuccion est un vieux terme provenant de la période où on utilisait des canules à plus grand diamètre. La liposculpture est une tèchnique plus raffinée. Les canules utilisées sont plus fines.

     

  • Non, parce que les cellules graisseuses restantes sont captées dans le tissu cicatriciel, ce qui bloque leur expansion.

     

  • Si l’intervention est effectuée dans des conditions optimales, le risque de complications est négligeable.

     

  • La liposuccion améliore légèrement l’aspect de la cellulite, mais ne la supprime pas.

     

  • Lors d’une liposuccion, des petites incisions de 3 mm sont faites dans des endroits qui peuvent être facilement câchés par les sous-vêtements, les rendant à peine visibles.

     

  • La durée de l’intervention dépend du type de correction du ventre. On distingue deux types d’abdominoplastie. Si l'excédent de peau à enlever se trouve essentiellement dans la partie inférieure de l’abdomen, on effectue une mini-abdominoplastie sans transposition du nombril.  Lors d’une abdominoplastie totale, le nombril est repositionné et une plastie des muscles peut être effectuée, si nécessaire. L’intervention dure environ 1 à 2 heures.

     

  • Les patients obèses présentent un risque élevé de développer une phlébite des membres inférieurs qui peut provoquer une embolie pulmonaire. Les complications de la correction du ventre sont peu fréquentes. La chirurgie du ventre présente les mêmes risques de complications que n’importe quelle autre intervention chirurgicale. Les complications les plus fréquentes sont un saignement post-opératoire et une guérison plus lente au niveau du nombril, qui est surtout constatée chez les fumeurs. 

     

  • Une abdominoplastie laisse une cicatrice horizontale au dessus du pubis et une cicatrice circulaire autour du nombril.

     

  • Le Filler est injecté au niveau de certains muscles du visage qui sont temporairement paralysés. L’effet du traitement se voit après 3 à 4 jours et dure environ 5 mois.

     

  • Le Filler est presque toujours efficace. Dans de très rares cas, le Filler est excrété trop vite par le corps et, par conséquence, les résultats disparaissent après 14 jours.

     

  • Le résultat d’un lifting du visage reste stable pendant 8 à 10 années.